Raid Aventure Pays de Vie

Association loi 1901

E-MAIL:           contact@rapv.fr

Image | Alt

Auteur: Pierre Guilbaud

Entre un rasoir multilames et le RAPV, peu de différences si ce n'est qu'on fait moins de passages avec le RAPV pour une coupe bien nette. Ce week-end 23-24 octobre nous avons pu constater qu'au RAPV, on est capable de changer la tête de rasoir et de sortir de nouvelles lames. Trail du Troussepoil Commençons par le fin du fin, les nouvelles lames, jeunes et aiguisées qui se sont affrontées au trail du Troussepoil à Moutiers les Mauxfaits. Tao Belloeuvre prend la 13ème place du 10km. Il est le 2ème cadet en 45'49. Il n'est pas le seul jeune car Alexandre Descatoire (junior) finit 3ème du 19km en 1h21'13 (hufffff

Ce dimanche le Rapv est sur tous les fronts encore une fois. Et quoi de mieux que la métaphore aquatique pour le résumer quand on sait que certains passent juste à côté de l'usine d'eau de la Bultière. Pourtant ce n'est certainement pas l'eau qui caractérise le mieux les Rapvistes partis en trail off à la Réunion. Ils feront certainement un superbe résumé de ces 4 jours de folies dans les semaines à venir. En tout cas ils envoient des photos à faire verdir de jalousie un militant Greenpeace. L'eau de la Bultière car sa coule de source. L'Ogec de l'école de Bazoges en Paillers organise son traditionnel trail de la Bultière. Je ne suis pas du tout impartial car

Les Pictons du RAPV sont allés défier les Arvernes sur leur terrain de jeu. Cette fois-ci pas de Vercingétorix ni de Jules César, encore moins d'Astérix ou d'Obélix. Non ce sont Nicolas Perras, Florian Buton et David Luttiau qui sont allés lutter contre les légions de traileurs. Sur le 48km, Florian et Nicolas ont lutté et sont tombés les armes à la main. 41ème pour Flo en 5h16 sur le 48km et 327ème position pour Nico en 6h54. David n'a jamais rendu les armes. Il s'est envolé sur les pentes auvergnates, dans le col du Béal u celui de la Loge pour accrocher une méritante 9ème place en 17h16 sur l'ultra 130km. Il en termine 3h après le vainqueur, l'ultratraileur renomméPpatrick

C'était la semaine dernière, dimanche 10 octobre 2021. A Rosnay, dans ce sud Vendée si plat, la vallée de l'Yon dessine quelques méandres et modèle des coteaux que de nombreux Vendéens adorent, à commencer par un des plus grands coureurs du secteur, Julien Cougnaud, invaincu depuis des années sur son terrain d'entrainement. Mais dimanche dernier c'était le réveil du fauve, de la bête. Louis Sorin, le lion de Rocheservière est allé défier les terres de Monsieur Cougnaud. En 2h 08', le fauve a rugit et s'est imposé, détronant l'indétronable Julien Cougnaud. Bon allez avouons-le. Julien Cougnaud, ce grand champion qui mériterait le prix de l'orange (celui du plus sympathique décerné habituellement par les journalistes sur le tour de France), était

Alors que l'assemblée générale s'est tenue quelques heures auparavant, ce dimanche ensoleillé a montré une nouvelle fois que le RAPV était présent partout. Il était annoncé favori. Il s'est comporté en leader. Qui ça ? Manu Robin bien sur. Alors ne nous méprenons pas. Il ne s'agit pas d'une victoire sur le parcours. Non. Il s'agit d'une victoire de représentativité. Il est celui qui a le plus longtemps montré le maillot lors de la Marath'yonnaise. Manu Robin est le leader départemental pour fermer les bars et il n'a pas failli à sa réputation. il remporte, une fois de plus le graal. Leader incontesté : Manu Robin Pour moi c'était Marath'Yonnaise. Gras mais sympa avec du soleil finalement."Jérémy Sionneau Sur ce 12km il

Mea culpa. J'ai omis le couple d'enfer Doremus, Clément et Maëlle. Ils étaient eux aussi dans les environs du Puy de Sancy ce week-end pour courir. Il s'agissait d'une première expérience en montagne. Quoi de mieux que d'écouter Maëlle nous la raconter ? "1èr trail en montagne pour Clément et moi. Nous voilà partis pour 35,5km et 2000D+ au trail du Sancy. Nous partons tranquillement, la 1ère montée se fait bien avec un bon rythme . On s’éclate dans la 1 ère descente avec une partie rocailleuse suivi d’un chemin rempli de trous. 1er ravito : saucisson, st nectaire On attaque la 2ème montée qui se fait bien aussi, tout comme la descente. La montée au puy de Sancy