Raid Aventure Pays de Vie

Association loi 1901

E-MAIL:           contact@rapv.fr

CO RAPV 2020

Louis témoigne du HOT 125km des herbiers

Profil HOT

Louis témoigne du HOT 125km des herbiers

Il y a bien longtemps que le RAPV ne nous met pas au courant de ses actualités. Il prépare activement la CO du 9 février.

Mais ses membres ne sont pas pour autant inactifs.
Louis Sorin par exemple. Il a réalisé avec Guillaume, Steven, Laurent et David les 125km des Herbiers.
Fortunes diverses pour nos amis qui ont apprécié la nature dans ses grandes largeurs et non pas ses grandes largesses.
En effet le temps épouvantable ne leur a pas fait de cadeaux.

« Il m’aura fallu des bons moments partagés ainsi que des moments en solitaire sur Le Dernier Homme Debout – Vendée – France pour me permettre de revenir sur mon expérience des Herbiers.

Après 1 mois, je n’avais toujours pas réussi à trouver les mots pour décrire mon vécu des 125km de la HOT (les Herbiers Original Trail) . J’allais sur ce Trail pour découvrir une nouvelle distance et les contraintes de courir la nuit. En supplément, les 98 finishers et moi même avons partagé la présence de Fabien, la fameuse tempête du 21 décembre où « on était à la maison et on entendait le vent et la pluie dehors, on pensait à vous qui étiez en train de courir … ». Effectivement on courait, ou on luttait du moins, car sur certaines collines du nord bocage, lorsque le vent soufflait à 80 km/h et quand la pluie s’y mêlait, c’était juste dantesque. ???

Les 20 premiers kilomètres étaient « cool » car on les a parcouru à plusieurs et j’ai appris à connaitre Quentin Deb (le futur vainqueur). C’est dès le 40ème km que je me suis rendu compte qu’aujourd’hui je vivais probablement ma première course « sans », il y a les jours avec et les jours sans, et bien là…? Beaucoup de questions me passent par la tête. Je me remets en question sur pas mal de choses qui font que je ne prends pas de plaisir à courir (en plus du mauvais temps).

Après être passé au dessus du fait que je ne ferais pas de podium et que le mot abandon raisonne dans ma tête, j’essaie de me persuader que je peux finir cet ultra-trail. Ce n’est pas sans l’aide de mes sœurs, mon frère et mon beau-frère qui se sont relayé toute la nuit pour m’assister (pendant 16H au final!), que j’y serais parvenu. Le fait d’avoir parcouru 50 km avec Damiieen Jan me tire bien d’affaire, l’entraide ça paye! On est bien content de voir le jour se lever pour arrêter de lutter contre le sommeil et de pouvoir observer le paysage. ?

Les 2/3 du parcours sont fait. Aller, plus « que » 40, plus question d’abandonner, enfin jusqu’au Mont des Alouettes où l’enchaînement de montées-descentes ne m’enchante plus vraiment… Mon père est là pour m’aider à avancer, mais à 5-6 km/h, les kilomètres sont longs quand la motivation s’est envolée ; heureusement qu’il reste la détermination! On continue… Plus que 5 km, derniers encouragements (bien appréciés!) de la famille et des copains au Mont des Alouettes avant de descendre rapidement vers l’arrivée au Parc du Landreau dans la ville des Herbiers, enfin! Après 16h16 et 125 km (2700 D+), l’objectif est atteint, et non pas sans peine; la photo parle d’elle même. ? J’en ai bien galéré !

Et jusqu’à samedi , j’étais sûr de ne plus recourir aussi longtemps avant des mois…? mais on va dire que les gars de l’ATRAS – Trail & Raid Aventure Multisports m’y ont forcé ?ptit debrief du LDHD à venir?«