Raid Aventure Pays de Vie

Association loi 1901

E-MAIL:           contact@rapv.fr

CO RAPV 2020

Course nature de la Vie au Poiré sur vie

Course nature du poiré

Course nature de la Vie au Poiré sur vie

RAPV, mes qué un asso

-Rapv plus qu’une association-

Quel week-end de fous ! Quel condensé d’émotions et de partage ! Encore une fois, le RAPV s’est montré à lui-même et à tous que les valeurs de partage et de dépassement de soi ne sont pas vains mots au sein de cette association.

Deux journées de courses sur « nos » terres, sur les terrains de jeu qui sont les nôtres. Des côtes, des descentes, des dévers que nous arpentons souvent lors de nos séances. De là à dire que nous connaissons par cœur le parcours, ne franchissons pas le pas. Il y a eu des égarements de la part de nos Rapvistes qui le prouvent.

Samedi

Les hommes du RAPV se rallient à la moustache (« ralliez-vous à mon panache blanc, vous le trouverez au chemin de la victoire et de l’honneur » Henri IV). Les filles sont également présentes en nombre, qu’elles prennent part aux courses ou pas. Merci de vos encouragements Claire, Cindy, Sandrine…

D’ailleurs c’est de femmes dont il s’agit en premier.
Les femmes de nos Rapvistes ont brillé, se sont dépassées, ont forcé et profité du 5km pour se faire plaisir. Annabelle Brosseau et Angéline Guilbaud qui ont fait une course souvent commune en finissent en 78 et 80ème place. Plus qu’ à enfiler le maillot bleu et noir ?

Et c’est parti pour le bal de l’héroïsme.
15km nocturne, première course du challenge « Charpentes Fournier » et du challenge Raid Aventurier des Personnes Vrillées (15 + 11 + 45). Sur la ligne le train bleu a fière allure. Guillaume Jourdain s’incline devant plus fort que lui, un Romain Faye des grands jours. François Grelier monte sur le podium. Nicolas Pavageau (quel panache !), de retour à la course à pieds prend la 7ème place.

11km urbain. Nos copains se sont donnés le mot pour faire honneur à ce nouveau parcours. 1ère édition et première ligne marquée du sceau du RAPV. Passer au cœur de la mairie, devant madame le Maire en personne nécessitait de bien montrer que le RAPV était intraitable sur ses terres. Louis Sorin prend d’ailleurs le temps de s’essuyer les pieds avant de rentrer et de gagner. Derrière c’ets encore une fois une histoire de dépasser ses limites, de donner le maximum, de mener la course chez les filles, de résister à un retour ou de revenir sur un concurrent. En cela belle débauche d’énergie de la part de Julien et Benoit pour emmener une Emilie brillante, résistante et qui « tombe les armes » à la main, face à une petite jeune de 18 ans en étude de Staps et qui n’est autre que la fille de notre « Tintin bis » Christophe Robin. Bel effort de David qui doublait le 15 avant d’enchainer le 45 et qui a pris le temps de rassurer Pierre et de l’emmener brillamment jusque dans le rush final.

Dimanche

Le dimanche c’est le 25.
Et là outre les belles places de nos copains les plus rapides – Marc Boursereau entre autres qui prend la 3ème place alors qu’il ne devait pas venir car il avait mal. Quelle résistance à la douleur ! Quel panache ! – nous avons vu les efforts impressionnants de Tintin et Milou (tintin bis), Luc et Christophe, emmenés dans un challenge de fous, doubler le 15 nocturne et le 25 du lendemain et en venir à bout. Et ceci peut-être aussi un peu grâce aux encouragements des Rapvistes qui en passant ont pu leur signifier toute leur amitié avec un petite tape amicale. Bravo les copains. Mais n’oublions pas nos femmes. Encore une fois Angélina 2ème M1F, Cindy, Françoise, Maud, Marie (3ème M2F) et Claire (Guigui Go) sont une fois de plus venues à bout de leur challenge gras humide et venteux. Chapeau les filles.

Le dimanche c’est 15 aussi.
Et une fois n’est pas coutume (quoique je demande confirmation dans le temps) Clément Dorémus s’est imposé… au sprint devant Pierre. Notre Buffle a-t-il perdu les vertus de ses grosses cuisses ? Bravo Clément en tout cas. Soazik  prend la 1ère place M1F. Croyait-elle que nous l’oublierions ? Toujours plus loin, plus haut, plus fort. Citius altius fortius.

Le dimanche enfin c’est 45km.
45 km d’une lutte de haut vol. 45km humides et glissants ! 45km de combat. Et qui mieux que notre plus grand guerrier, Dany « Warrior » Renaudin, pour graver la première ligne du palmarès de la course « Constructions Cougnaud ». En solide menuisier qu’il est, Dany s’est envolé dans les bois du Poiré pour raboter un peu plus ses adversaires. Et c’est une victoire lisse, bien poncée et digne d’un travail d’orfèvre qu’il finit par s’offrir. C’est d’ailleurs un doublé avec le grand Jonathan Pajot qui n’en méritait lui aussi pas moins. Mais il fallait être un homme solide pour en finir de ce parcours long et beau mais Ô combien difficile.
Ce n’est pas Samuel, Aurélien ou Alban qui vous diront le contraire.

Les résultats ici : https://espace-competition.com/v3/index.php?module=accueil&action=resultat

Bravo à tous.

Rapv, des efforts et du dépassement de soi, qui que tu sois !