Resultats

Une ascension au top

Euskal Trail, Sky trail de la Chartreuse et trail du Jaunay pour ceux qui restent en Vendée, le programme était bien chargé pour ce week-end de l’Ascension.

Source « Des Bosses et des Bulles »

Soyons dans un effort progressif. Il ne s’agit pas de dépasser notre ligne rouge trop vite.

Ligne rouge

Commençons par le 12km du trail du Jaunay à la Chapelle Hermier. Julien Brianceau, et Sylvain Barreteau courraient sur leurs terres et se devaient de briller, soit pendant la course, soit après. Julien termine 23ème de ce 12km transformé en 10 de façon involontaire par les organisateurs, en 50’28. Sylvain se distingue en 52’55 à la 37ème place (vainqueur Valentin Degremont de St Jean de Monts tri en 43’44).

Garder la ligne

Nous augmentons un peu le kilométrage et le dénivelé avec le 23km. Marc Boursereau, à la lutte avec le 3ème s’égare et échoue à se classer. Dommage, il tenait le bon rythme. Florian Buton (1h55’08) finit 18ème de ce 23km dominé une fois de plus par l’inarrêtable Julien Cougnaud (1h27’50). Nicolas Alexandre se classe honorablement à la 35ème place en 2h02, devant Pierre Guilbaud 2h21 (113ème) et Guillaume Francheteau 2h23 (121ème).

Une bien jolie course sous un soleil de plomb, animé par inénarrable Guillaume Francheteau et ses copains.

Ligne de crête

Louis, heureux porteur du maillot bleu et noir

La ligne rouge se transforme en ligne de crête avec Louis Sorin qui se baladait au Chartreuse trail festival près de Chambéry. Il nous livre ses impressions : « Red Bull donne des ailes mais le … Raid Aventure Pays de Vie aussi?!!
Première expérience en montagne pour moi, c’était costaud mais que c’était bon! La montagne ça vous gagne ! » Il termine 6ème de cette belle ascension  de 27km en 3h37’13, à 35′ du vainqueur Adrien Perret.

Ligne d’horizon

La ligne rouge était ou la ligne des Pyrénées, ou la ligne d’horizon de l’Atlantique pour Alban Poirier et Michaël Bouyer. Tous deux participaient, chacun avec leur binôme respectif, à l’Euskal Trail. Ces 2x40km en 2 jours, à parcourir en équipe de 2 ont permis des fortunes diverses. Alban croyait arrêter au terme de la première étape car son coéquipier a connu une grande détresse. Mais après une bonne perfusion ils sont repartis le lendemain. 7h40 puis 7h05, 148èmes sur 320. Bravo

Linge de crête à atteindre

Michaël et sa femme Emilie ont bouclé les 80km et 4000m de dénivelé positif en 6h30 (1ère étape) et 6h52.

Horizon bleu pour le bleu

Pour Emilie c’était : « douloureux sur les 18 premiers km très difficile pour moi, impossible de manger et genoux douloureux + stress +++! à partir du 20ème et avec un super mika, c’est revenu, donc la fin en gestion avec beaucoup de plaisirs!!!  »

ET pour Michaël c’était plutôt :

1ère étape, besoin de fraîcheur pour Michaël.
Duo étoilé ?
Direction l’Espagne ?

« Euskal Trail, à faire et refaire !
Petit mot pour raconter ce super week-end dans le pays basque.
C est vert, il pleut beaucoup mais là nous avons profité d une superbe fenêtre météo. Du coup, les paysages s offrent à nos yeux : chaîne des Pyrénées enneigée, océan Atlantique en haut des sommets c est vraiment beau et magique. Une organisation impeccable, des ravitos sympas avec saucisson, fromage de brebis qui déchirent tout. Le repas buffet dans la salle du Fonton est à faire une fois dans vie où les spécialités locales sont mises à l honneur (foie gras, jambon, chorizo, beurre au piment d’Espelette, et encore bien d autres) avec de quoi faire une recharge plus classique (riz, pâtes, salade) tout ça arrosé d un bon petit rouge… Les basques savent recevoir !! Je ne vous parle pas de la bière qui coule à flot et de l ambiance festive et bon enfant qui règne dans Saint-Etienne de Baïgorry. Côté course le 2x40kms est sympa. 2 parcours bien équilibrés, roulants avec de belles patates bien droit dans le pentu : un goût de montagne sans aller très haut. Une expérience à partager à 2 qui rajoute encore un petit plus.
Bref, à faire et refaire.  »

Ils terminent tout deux 95ème au général et 9ème équipe mixte.

Bravo à tous les rapvistes. Encore un week-end de costauds.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *