Resultats

23/12/18, trail du père Noël (et du père fouettard)

Pour certains c’est : « Youpi c’est la fin d’année » et pour d’autres c’est : » Enfin c’est la fin d’année ».

C’est un peu cet état d’esprit mitigé qui habitait les bleu et noir dimanche dernier. Pourtant ce n’était pas l’idée de départ,  pour preuve cette photo prise à quelques secondes du départ. 

Ils étaient 15 à se présenter au départ d’une des courses du « festival » du père Noël aux Herbiers. Certains sur le cross, d’autres sur le 15km (17 en fait), sur le 22km ou sur le 32 (34)km.

Dans quel sens raconter ce trail ? Commençons par le parcours. Un parcours vraiment beau, pas forcément technique mais exigeant et rugueux. Un parcours très agréable et qui mériterait d’y arriver en forme. Nous passions par quelques belles côtes, grimpions par deux fois au sommet du mont des Alouettes et de ses 232m. Les passages de ruisseaux furent aussi un loisir tout amusant pour nos rapvistes.

Alors verre à moitié plein ou verre à moitié vide ?

Pour de nombreux bleu et noir, ce trail des Herbiers fut synonyme de contre-performance, de désillusion. Mais pour d’autres ce fut une renaissance, une belle découverte, et pourquoi pas un espoir de mieux figurer dans les mois ou années à venir.

Une Cindy exceptionnelle !

A tout seigneur tout honneur, et la galanterie faisant la part belle au beau sexe, c’est Cindy et son 17km que nous mettons ici à l’honneur. Cindy était bien désappointée durant le voyage aller. Seule elle était, et seulle elle resterait. En effet, pas de copine pour lui tenir compagnie lors de ce trail. Les mauvaises langues  (nombreuses dans cette voiture) lui dirent que comme ça elle ne parlerait pas et obtiendrait peut-être un résultat car elle serait obligée de se « faire mal ». A qui donner raison ? Cindy brilla lors de ce trail de fin d’année : 81ème au général sur 247 participants et 3ème Master féminine (1h36’40). Un podium à arroser qui, espérons-le, servira de déclencheur pour la suite. Allez, verre plein !

I’m Back !

Poursuivons avec le 22km. « I’m Back ! » disait Mickaël Jordan le 18 mars 1995. Nous subodorions que Freddy Remigereau, après sa bonne figuration lors du 14km diurne du Poiré sur Vie, n’était pas loin de performer réellement. Aux Herbiers certains d’entre nous ont pu le voir les dépasser de façon autoritaire et pleine de panache, alors dans le top trois, à la poursuite (pas d’octobre rouge) du premier. Le dénivelé de cet exigeant trail aura raison de sa fougue. Il se classe 10ème, 4ème M1H en 1h56’15. Il nous aura fait rêver… Verre aux 3/4 plein. Derrière lui Aurélien Audineau et Florent Tenailleau se distinguent en 2h07’4 et 2h07’34, 51ème et 70ème  sur 234 concurrents. Pas mal du tout. Verre plein !

Des verres en veux-tu en voilà pour les bleus !

Distance la plus longue de ce dimanche de décembre, le 32(34) km. Guillaume Jourdain reste en retrait (4ème) en 2h42’46. Mais « Morgan est trop fort » disait-il au départ de la course. Ce à quoi Ferdinand Foch aurait répondu entre 1914 et 1918 (centenaire de l’armistice oblige) : »Accepter l’idée d’une défaite, c’est être déjà vaincu ». Oui mais voila, Guillaume était attendu chez ses cousins pour Noël. Donc entre une (ou de nombreuses) bières belges et un podium, il faut croire que notre ami n’a pas voulu trop forcé. Verre ? On ne sait pas pour lui mais vide pour nous car on n’arrose pas de podium ! Et derrière ? Derrière c’est Marc Boursereau qui est 10ème en 2h51’28. 10ème au général mais 3ème SEM ! Un podium par catégorie qui pourrait en appeler d’autres à l’avenir pour notre tout frais marathonien de la Rochelle. Verre plein ! Dany Renaudin, toujours placé (comme au tiercé) est 13ème en 2h53’20. Verre plein ! Mais la déception est certainement pour notre président. Lui qui aime tant les dénivelés, coinça dans le groupe de tête. Il dut laisser Guillaume partir, Marc et Dany le dépasser, tout comme Marine Loisy, ex pensionnaire du RAPV. Il fut hameçonné par Michaël Bouyer, avec qui il fit route commune jusqu’à la fin. Seb Gauvrit 31ème en 3h11’17 : Verre vide ! Pour Michaël, c’est différent. Il avait annoncé vouloir gérer tranquillement sa dernière sortie longue de l’année, faute d’avoir pu s’inscrire sur le 15. 30ème en 3h11’11. Verre ni plein, ni vide, verre bu ! 

C’est Noël, au 10ème verre on vous offre la caisse !

Nicolas Alexandre a vu revenir sur lui Sylvain Barreteau en fin de course. 114ème et 115ème en 3h34. Verre à moitié plein pour Nicolas et verre plein pour Sylvain, ravi de sa course.Yohann Bourrieau, 13ème en 3h36’35 avait un moral d’enfer en course. En compagnie de Sylvain puis de Pierre Guilbaud, difficile de dire qu’il na pas profité de sa course (surtout que je ne l’ai pas vu à l’arrivée). Alors disons verre à moitié plein. Guillaume Francheteau en terminait en 4h02’25 à la 182ème place. Juste au dessus des 4h, dommage ! Verre à moitié vide non ? Et le lambin et le déçu de l’histoire c’est Pierre Guilbaud. 4h12’51 pour une 196ème place sur 223 concurrents. A le voir marcher (errer) sur le parcours de cross en même temps que les benjamins qui terminait leur cross, difficile de dire autre chose que : Caisse de bouteilles vides ! 13km de marche avec un genou gauche douloureux. Après avoir commencé la course en tête il la termine dans les bas fonds du classement. Comme il pouvait le dire à l’arrivée : « Finir avec les petits ça t’apprend l’humilité ! »

Vous reprendrez bien un verre ?

Hé ! Hé les copains ce n’est pas fini ! Sur le cross long (8.9km) Romuald Mabit se classe 148ème sur 193 en 44’09. Beau temps mais place peu en rapport avec ses qualités. Verre ? A vous de juger.

N’oubliez pas de venir nombreux à la CO le 13 janvier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *