Resultats

Mais que font-ils ?

Mais que font-ils ?

Nous parlons souvent des courses faites par les membres du RAPV. Vous apercevez régulièrement des informations pour suivre le « live trail ».  Mais au final qu’est-ce donc ?

Ce week-end (dès potron-minet vendredi) c’est le festival des Templiers. Un ensemble de courses pour lesquelles 22 membres du RAPV se déplacent dans les Causses près de Millau. Ils ont principalement jeté leur dévolu sur l’Endurance Trail et l’Intégrale des Causses. Seul un de nos coureurs s’alignera sur le VO² Trail et le Grand Trail des Templiers.

Je réitère ma question ? Cela représente quoi ? Qu’est-ce que c’est que courir l’Endurance Trail ?

C’est tout d’abord un départ pris le vendredi 19 octobre à 4h15. Il va faire froid sur cette ligne de départ. Il faut s’apprêter en conséquence car la nuit et la fraîcheur seront au rendez-vous durant au moins 4h. Le pire est peut-être cette température qui redescend d’un cran au premières lueurs de l’aube, vous saisissant un peu nerveusement et entraînant quelques frissons entre 8h et 9h30.

L’Endurance Trail c’est 101km.

Une paille… C’est également 5087 mètres de dénivelé positif. Plus que le mont Blanc. C’est une course qui doit se réaliser en 19h15 pour parcourir les 95 1ers kilomètres. Et le reste alors ? Et bien c’est là qu’apparaît la notion de barrière horaire.

Vous l’avez rapidement calculé, pour vaincre l’Endurance Trail, il faut aller à une vitesse moyenne de 5km/h. Oui mais … Tout au long du parcours, pour s’assurer que les concurrents sont bien dans une optique de course à pieds et non de randonnée gourmande, les organisateurs ont intégré des portes horaires, des heures auxquelles il faut être arrivé à un certain point du parcours. Par exemple il faut atteindre le lieu dit de Paulhe (soit 13.5km après le départ) en 2h35. Cela semble largement envisageable. Cependant nos amis courent en moyenne montagne. ET avant d’atteindre Paulhe, il faudra grimper et redescendre 572m de dénivelé. Et ces barrières sont nombreuses lors de ces 101km :

. Le Rozier                            : km 34.2 – 10h10 soit 5h55 de course

. Le Truel                              : km 51,2 – 14h15 soit 10h de course

. La Roujarie                        : km 59.1 – 16h soit 11h45 de course
. Saint-André-de-Vézines : km 63.9 -16h30 soit 12h30 de course

. Pierrefiche                         : km 74.5 -18h45 soit 14h30 de course

. Mas de Bru                         : km 87 – 21h15 soit 17h00 de course
. Massebiau                          : km 92.2 – mise en place d’un parcours de repli à 22h05 – stop à 22h40
. Le Cade                               : 95.5 km -de 23h30 soit 19h15 de course.

Une pression supplémentaire (et pas à boire celle-ci)

C’est autant de petites pressions supplémentaires pour nos amis rapvistes. Pour nombre d’entre eux la course est dictée par ces barrières. Le temps de de course est alors vu en positif (j’ai 10′ d’avance sur la barrière) ou en négatif (j’ai 5′ de retard ça va être chaud), le tout dans des conditions météo parfois défavorables.

Nous évoquions le froid tout à l’heure. Lors du trail des Hospitaliers (76km et 3490D+) nos copains rapvistes portaient sur eux l’an dernier une sous couche thermique, un maillot, une veste manche courte, des manchons, une veste et des gants) durant l’ensemble du parcours). Il faut donc pour cela s’équiper. Heureusement les années 90 sont passées et les vêtements de course ont bien évolué. Finis les joggings larges et amples, place aux vêtements techniques, respirant, isolants, compressibles. D’ailleurs il y a une liste de matériel obligatoire pour chaque trail. Ici il est obligatoire de porter dossard et puce de chronométrage, lampe frontale, réserve d’eau de 0.75L. La couverture de survie et un téléphone sont conseillés. En fonction des courses, les vestes, pantalons, gants, sifflet, sont obligatoires ou conseillés. Il y a d’ailleurs des vérifications faites avant le départ, voire durant la course. L’ensemble est donc porté dans un sac, dit camelbag. Il faut porter une réserve d’eau et mieux vaut disposer de réserves alimentaires.

Oui mais si on a faim ?

Heureusement qu’il y a des ravitaillements. Sinon il faudrait porter l’équivalent en eau et nourriture pour 20h de course. Les ravitaillements sont nombreux :

Ravitaillements : Paulhe – Le Rozier – Le Truel – Saint-André-de-Vézines – Pierrefiche – Le Cade
Points d’eau : La Cresse – La Roque Ste Marguerite – Massebiau

Cela équivaut à 1 ravitaillement (ou point d’eau) tous les 11km en moyenne.

Il faut bien cela. Car pour parcourir 101km il faut une énergie importante. Nos réserves énergétiques sont importantes. Les réalimenter est essentiel. Mais il faut surtout apprendre à les consommer de manière différente. C’est donc tout l’intérêt de la préparation. Une bonne préparation permet de franchir les difficultés avec aisance, à tenir la distance en consommant mieux ses réserves énergétiques, à être en forme rapidement après la course. Il serait intéressant d’avoir à ces sujets, l’avis de notre coach et préparateur Guillaume JOURDAIN. En tout cas les ravitaillements des Templiers sont connus pour être variés et mettre à disposition saucisson, barres énergétiques, fruits secs, fruits frais (orange, bananes), fromage, pain, eau gazeuse, eau plate, coca, boisson sport.

Cela permet de disposer d’une réserve d’énergie mais encore faut-il savoir l’utiliser, encore faut-il que le corps soit disposer à l’assimiler et à l’utiliser de façon optimale. La cause principale d’abandon lors des trail est le système digestif défaillant. L’effort est tel que le corps refuse d’assimiler eau et nourriture, provoquant nausée, vomissement, diarrhées… C’est ici qu’interviennent la préparation et la « routine ».

La prépa quésaco ? C’est la période pendant laquelle mon mari cesse d’être à la maison ?

Et oui la préparation ça prend du temps. La vie de famille en pâtit bien souvent. La « routine » c’est ce qu’un coureur a préparé en amont, notamment lors de sa préparation. C’est le rituel d’avant course et de course. On ne s’aventure pas à essayer un produit, une compote, une purée, une semoule ou une boisson que l’on ne connait pas ou dont on n’a pas essayé les effets lors d’une autre course de moindre importance. Il faut se tester et tester. Cela se produit souvent durant la phase de préparation. 101km ne s’avalent pas comme un bol de céréales. Il faut souvent une phase préparatoire physique, physiologique et psychique de 10 à 12 semaines. Les plus volontaires ou les moins en forme alignent parfois 16 semaines de préparation, durant lesquelles ils vont enchaîner 4 à 7 entraînements par semaine (course à pieds et vélo souvent, natation parfois) ainsi que des séances de musculation et une ou deux courses préparatoires. Nos rapvistes ont enduré des séances de VMA (sprints à haute intensité, répétés plusieurs fois), des séances longues, des week-end chocs (un week-end durant lequel on puise dans l’organisme le samedi et le dimanche par des épreuves difficiles pour simuler l’intensité de la course).

Grâce à cela, grâce à leur mental hors norme, nos rapvistes vont boucler leurs différentes distances. Certains arriveront avant la tombée de la nuit. D’autres devront ressortir leur frontale, remettre leur veste et leur buff afin d’en finir au bout de la nuit et passer, fatigué mais heureux, l’arche des templiers.

Alors haut les cœurs les rapvistes. Et maintenant, vous qui lisez cet article, qui soutenez votre ami(e), frère, cousin, enfant papa ou maman, vous savez ce qu’il faut faire pour finir un 100, un 75, un 63 ou un 19. Alors pourquoi pas vous ?

Pour suivre les Templiers, c’est ici: https://templiers.livetrail.net/
Les N° de dossard des Rapvistes:

INTEGRALE DES CAUSSES 63kms:
Sandrine Jourdain 5225
Vanessa Turquand 5285
Nicolas Alexandre 5028

ENDURANCE TRAIL 101kms:
Guillaume Jourdain 3098
François Grelier 3152
Laurent Jaud 3289
Emilien Bertheau 3302
Dany Renaudin 3392
Guillaume Gouas 3456
Jonathan Pajot 3637
Mathieu Bernard 3694
Romain Chantreau 3726
Alexis Moreau 3849
Freddy Trichet 3858
Jérémy David 3994
Steven Callard 4008
Pierre Turquand 4159
Christophe Guillet 4175
Jean-Christophe Renaud 4267
David Luttiau sous le dossard de Pascal Richard 4271
Manu Bossis 4335
Thomas Brisset 4361

VO2 TRAIL 19kms:
Guillaume Jourdain 13008

GRAND TRAIL DES TEMPLIERS 78kms:
Guillaume Jourdain 141

Bonne(s) course(s) à tous!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *