Resultats

Vert’Olonne

Ce dimanche se courait la Vert’Olonne en la présence de nouveaux Rapvistes (et d’autres moins nouveaux).

Marie Ouvrard nous a fait part de sa satisfaction après avoir profité d’un beau trail. « Il commençait par trois dunes dans les premiers kilomètres, au sortir desquelles il a fallu se relancer. La partie dans la forêt était elle assez roulante ». Les deux passages sur la plage ont soumis les coureurs à un vent de face qui a rendu cette partie plus délicate. La course est très agréable même si nos rapvistes ont craint les giboulées d’octobre car elle s’est courue sous un ciel menaçant.

Marie revient très heureuse de cette sortie de 10km qui se veut, selon le directeur de course : «  à la portée du plus grande nombre : elle est accessible autant aux Trailers novices qu’aux plus expérimentés. » Elle termine 6ème VEF en 59′, tout en se demandant si elle ne pouvait pas faire mieux. Les kilomètres sont passés sans que je regarde ma montre. Ce qui indique une bonne partie de plaisir de la part de notre souriante rapviste.

Sur le 16km qui est, la course la plus longue de la Vert’Olonne. Elle est destinée aux amateurs de plus longues distances qui pourront relever le défi d’aller plus loin dans la découverte de la forêt d’Olonne-sur-Mer, selon le directeur de course, Bruno Martin s’est distingué en s’emparant de la 21ème place en 1h13. Freddy Babu et  Benoit Landes se sont poursuivis et en finissent en 1h23 et 1h24, respectivement 87ème et 93ème.

Nos charmantes féminines Claire Martineau et Vanessa Turquand se sont elles aussi données du mal pour finir en 1h29 et 1h30, 5ème SEF et 8ème VEF. Il faut dire que le 16km comportait plus de parties sablées et était plus difficile. Mais le son de cloche était le même chez Vanessa : « Petit trail sympa de 16km, comme on les aime. Des sentiers en forêt avec du sable et beaucoup de relances. Claire et moi sommes parties tranquille, un peu trop d’ailleurs vu notre classement, mais nous nous sommes faites plaisir. Bruno, Freddy et Benoit finissent devant sans trop de difficultés. Ils étaient eux aussi contents du parcours. Merci à Claire pour sa petite glacière au coffre de la voiture pour assurer la convivialité du RAPV. » 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *